Bruxelles et son brol : Un tour dans le quartier des Marolles

12
1642

Si je vous contais Bruxelles par son quartier populaire de briques et surtout de brol? Si je vous emmenais dans le quartier qui a longtemps été le plus défavorisé de la ville mais aussi le plus avide de liberté? Allez-vous me suivre?

Alors, c’est parti, je vous emmène en balade dans le quartier des Marolles.

Mais c’est quoi les Marolles?

Personne ne sait vraiment d’où vient le terme “Marolles”. Il viendrait, d’après la version la plus probable, du nom des Soeurs venues en aide aux prostituées du quartier… On les surnommait “Maricolles” qui se serait transformé en “Marolles”. D’autres avancent que ça viendrait du maroilles, le fameux fromage au parfum divin… (Beaucoup moins certain!)

Mais ce qui est certain c’est qu’il existe un dialecte issu du quartier : le marollien. Un assemblage de plusieurs langages mettant en avant le grand melting pot qu’est ce quartier! Un subtil mélange de français, flamands avec quelques traces d’espagnol et même de yiddich!

Le quartier a été celui où on a entassé ceux qu’on ne voulait pas voir dans les beaux quartiers. Il a longtemps abrité une léproserie, devenu maintenant un grand hôpital réputé. C’était le quartier de la prostitution, de l’alcoolisme et des bagarres.

C’est aujourd’hui un quartier en pleine gentrification, devenant de plus en plus trendy et attirant de nombreux bobos. Cependant, il reste lui-même : un endroit populaire avec ses règles, ses clandestins, ses bars et ses BROLS!

Et c’est maintenant que commence la balade.
Voilà par où je vais vous emmener :

Une carte simplement indicative, se perdre dans le dédale des ruelles est un régal!

Le porte-voix géant

A l’intersection de l’avenue Stalingrad, le Boulevard du Midi, le Boulevard Jamar et à la limite du quartier des Marolles se trouve un porte-voix. Une oeuvre de l’artiste Emilio Lopez Mencher qu’il a appelé “La Pasionaria”. La sculpture est dédiée à tous les migrants. Preuve une fois de plus de la grande diversité bruxelloise et de l’acceptation de son orientation multiculturelle. Un escalier y mène et vous pouvez crier de votre plus belle voix : Bruxelles je t’aime.

Porte-voix à Bruxelles

Sur l’avenue Stalingrad, en remontant vers Bruxelles-Chapelle, jetez un oeil à la Maison Jamaer. Magnifique maison de l’architecte du même nom dans un genre éclectique empruntant à divers styles architecturaux.

Sous la gare de Bruxelles-Chapelle

Sous la gare de Bruxelles-Chapelle, gare très peu fréquentée, se trouvent deux rues aux murs remplies de graffitis. Une association, Recyclart a élu domicile ici, dans les bâtiments abandonnés de cette gare. C’est un projet de revitalisation urbaine dont l’objectif est “le développement d’un projet d’économie sociale, de réflexion urbaine, de création et de diffusion artistique.” (Recyclart.be) On y trouve aussi un bar, des expositions, des concerts,…

Nous le verrons encore par la suite mais beaucoup d’associations, projets urbains, galeries se sont installées dans le quartier des Marolles…

Street-art près de Bruxelles-ChapelleStreet-art dans les MarollesGraffitis à Bruxelles

La nouvelle micro-brasserie de Bruxelles : En stoemelings

Tout près de Bruxelles-Chapelle, nous avons une toute petite brasserie, petite uniquement par la taille du bâtiment qui l’abrite, mais leurs bières sont fabuleuses!

Leur nom : En stoemelings! Empruntée du Brusseleir, dialecte de Bruxelles, il signifie “en cachette”. Avant de brasser pour le plaisir de tous, ils ont testé leurs breuvages en cachette chez eux… Après un crowdfunding, ils ont pu s’installer dans le plus beau quartier de Bruxelles ! (Et oui un peu de subjectivité ne fera de mal à personne)

Tous les noms de leurs bières viennent du Brusseleir. Il y a :
la Chike Madame : Une madame plutôt chique, mondaine et devinez quoi? c’est une blanche!
la Geeele Tram : Tram jaune qui circulait avant dans les rues de Bruxelle ,
la Curieuse Neus signifiant “Nez curieux” pour une personne qui met son nez partout,
la Cuvée Houdini et bien non, ça c’est pas du brusseleir. Je dois encore faire mes recherches pour trouver le pourquoi de son nom… Peut-être disparaît-elle sans qu’on s’en rende compte?

Poussez la porte de cette micro-brasserie, ils répondront à vos questions et surtout ils vous feront goûter leurs bières.

La brasserie En stoemelings dans les Marolles
Dégustation de la Geeeeeeele Tram

Le palais du vin et son marché bio

Quelques pas plus loin, au 58 rue des Tanneurs, vous découvrirez une bâtisse de style Art-Nouveau. Regardez de plus près les écussons sur le mur : ce sont toutes les régions du vin qui était disponible ici. Vous êtes au Palais du vin de la famille Brias.

Aujourd’hui, racheté par le CPAS, ce n’est plus le paradis du vin mais il abrite un marché bio couvert, des salles de conférences et un restaurant. Un très joli endroit, magnifiquement restauré!

Palais du Vin dans les Marolles
Palais du Vin dans les Marolles. Il abrite aujourd’hui un marché bio!
Marché bio à Bruxelles
Entrée du Marché bio

Bâtiments de style Art-Nouveau aussi dans les Marolles

Après le Palais du Vin, dirigez-vous vers la rue Saint-Ghislain. Vous y trouverez un autre bâtiment Art-Nouveau construit par Victor Horta : Le jardin d’enfants Catteau-Aurore.

L’Art Nouveau et l’Art Déco est présent partout dans la ville. Ses deux chefs de file sont Victor Horta et Paul Hankar. Pour découvrir l’Art Nouveau à Bruxelles, n’hésitez pas à consulter l’article de Chaux Me Le Monde.

Nous verrons encore d’autres bâtiments de ce style, notamment la Cité Hellemans. Soyez attentif dans les rues de Bruxelles… Au détour d’une ruelle peu fréquenté, vous pouvez découvrir quelques merveilles d’architecture!

La place du jeu de Balle

Bruxelles a sa Grand-Place de rêve mais elle a aussi sa place de brols… Et là c’est la caverne aux merveilles! Tous les jours, de 6h à 14h, c’est le marché aux puces.

Place du jeu de balle - Marolles

Marché aux puces - Marolles
Le brol…

Rien que pour si rendre, vous allez déjà découvrir une multitude d’antiquaires…. Les Marolles sont le pays du brol!

Ici “jeu de balle” désigne la balle pelote, sport réputé en Belgique mais dont j’ai toujours un peu de mal à comprendre les règles. Il ne se joue plus sur cette place.

Si on prend son nom en flamand “Vossenplein” ou “Place du Renard”, on peut y découvrir d’autres choses intéressantes…

Petite parenthèse belge : la complexité du pays nous offre la possibilité de nommer un endroit par plusieurs noms, c’est magique!

Pourquoi donc Renard? J’y viens… Un bâtiment nommé aujourd’hui “Pin Pon” était en fait une usine à locomotives, la société du “Renard”. Ceci explique donc cela. Ensuite il se transforma en caserne de Pompier d’où le “Pin Pon” et maintenant ce sont des galeries d’art, commerçants, restaurants,… On y nourrit le corps et l’esprit d’une bien belle manière.

Pin-Pon dans les Marolles
Pin-Pon dans les Marolles

Tout autour de la place du marché, vous avez ce qui se fait de meilleur :
– Un des tatoueurs les plus réputés de Bruxelles : La Boucherie Moderne (juste le nom, j’adore!).
– Le meilleur boudin se trouve chez Charlotte, il faut y faire la file à midi pour mériter son pain/boudin!
– Les sandwichs les plus originaux sont à La Sardine du Marseillais (159, Rue Blaes)
– Et enfin un des meilleur bar fait le coin avec la rue du Renard et la place, c’est “La Brocante”. Des bières qu’on ne trouve pas partout, un sandwich à tomber par terre et une ambiance de bistrot bien belge!

Pour les “Curieuse Neus”, il y a les cabinets de curiosité comme le Caducée ou l’Ornithorynque.

Levez la tête, et tentez de repérer les Bains de Bruxelles. Sur un des bâtiments qui prend un peu d’hauteur, vous retrouverez l’inscriptions “Bains – Baden”. Là se trouvent deux piscines, construites en 1949. Il y a aussi des bains-douches publics pour ceux qui n’ont pas de sanitaires chez eux. Comme dit précédemment, les Marolles ont toujours accueillis les plus démunis. On y trouve également une salle de gym et de boxe.

Dernière petite information sur cette magnifique place, vous êtes en train de marcher sur un abri anti-aérien. Sous vos pieds, un bunker qui aurait servi durant la Seconde Guerre Mondiale. Il s’étend sur 35 mètres de long et 5 mètres de large, avec des sanitaires, des bancs et l’électricité, le tout dans un très bon état! Il n’est pas visitable, l’entrée est restée secrète… Mais j’ai dénichée quelques photos sur internet :

Abri anti aérien dans les MarollesSanitaires dans l'abri anti aérien - Bruxelles

La cité Hellemans

La cité Hellemans se trouve entre la rue Blaes et la rue Haute, dans un des coins de la place du Jeu de Balle. Encore un exemple de bâtiment Art-Nouveau. Mais aussi un exemple de cité sociale! A l’époque, en 1915, qui oserait construire un magnifique bloc de logements, non pas pour la noblesse mais pour les classes populaires…. De plus, en les laissant au cœur de la ville. C’est donc un très bel exemple de logements sociaux et d’assainissement du quartier! Tout y est pensé pour plus d’hygiène et permettre une vie plus digne aux moins bien lotis sans les expulser de la ville.

La cité Hellemans à BruxellesLa cité Hellemans dans les Marolles

Promenez-vous entre les bâtiments pour apprécier l’endroit et ensuite remonter vers l’ascenseur…

L’ascenseur des Marolles et le palais de justice

Dernière étape, prendre de la hauteur pour observer toute la ville. Du haut de l’ascenseur (gratuit), il est possible de voir : Notre-Dame de la Chapelle, l’Atomium, la tour de l’Hotel de ville qui se trouve sur la Grand-Place, la Basilique de Koekelberg et la tour du Midi. Voilà pour les principaux.

Devant vous, la vue urbaine. Derrière vous, le palais de Justice… Je l’ai toujours connu avec des échafaudages… Certainement une histoire belge! Imposant, il trône sur les hauteurs pour asseoir son pouvoir sur la classe populaire traînant dans le quartier des Marolles. Le bâton est brandi au-dessus des Marolles! Aujourd’hui, il n’en mène pas large avec ses échafaudages, aaahah tant mieux pour lui!

Le palais de Justice en fresque
Fresque de Palais de Justice dans les Marolles. Avec ou sans échafaudages? :p
Palais de Justice - Bruxelles
Et de toute sa grandeur, il s’impose aux Marolliens

En bas de l’ascenseur, se trouve une magnifique fresque de Spirou se balandant au marché aux puces. Les fresques de BD sont disséminés partout dans la ville. A vous de les débusquer! Ou sinon, la localisation de toutes ces fresques se trouve sur le site de la ville de Bruxelles.

Fresque BD dans les Marolles
Spirou au marché aux puces

Avez-vous appréciez la balade? Ne vous arrêtez pas en si bon chemin, plein d’autres choses vous attendent à Bruxelles!

Cet article n’aurait pas été possible sans l’amabilité de notre guide Daniel qui nous a transporté dans son quartier avec ferveur. Merci à lui! Vous pouvez retrouvez les balades à thèmes (notamment celle-ci sous le nom “Marolles… de briques et de brol”) sur le site Voir et Dire Bruxelles. Merci aussi à toute l’équipe du Salon des Blogueurs Voyage et à Visit Brussels pour l’organisation.

PARTAGER SUR
Anthropologue de formation, elle a décidé de se convertir à la communication web et peut-être un jour deviendra-t-elle une nomade de la toile ou même une nomade tout court. Sinon, elle manie l’épée comme le prolongement de son bras, aime manger, pratique le didjeridoo, utilise une phablette trop grande pour sa petite main et accessoirement adore voyager, rencontrer et découvrir.

12 COMMENTAIRES

  1. Super ta balade, j’ai beaucoup aimé car j’aime les quartiers hors des sentiers battus. Je ne connais que la Place du Jeu de Balle, mais j’ai très envie de découvrir le reste lors de ma prochaine visite à Bruxelles.
    Merci pour les adresses 😉 antonia

  2. Très chouette balade que tu proposes. Vous avez crié dans le porte-voix ?
    Pour la petite histoire concernant les échafaudages du Palais de Justice (oui oui, c’est bien une histoire belge) : ils sont bien là depuis des dizaines d’années (les rénovations ont commencé dans les années 80) au point qu’en 2015, il a fallu les rénover. Rénover des échafaudages, quand même, il fallait y penser.
    Et pour la deuxième petite histoire, c’est le plus grand Palais de Justice au monde mais il en existe une copie, un peu plus petite, à Lima au Pérou 🙂

    • J’ai légèrement crié… ^^
      Je ne savais pas pour la copie au Pérou. Merci!
      Et tu as la vu à Lima? La copie est avec ou sans les échafaudages? :p

  3. Merci pour ton article.
    Pour mon dernier jour, je voulais faire une balade dans ce quartier qui figurait dans mon guide, mais sans plan, impossible de trouver dans quel quartier de Bruxelles je devais aller. Donc j’ai opté pour le musée des instruments de musique que j’ai rejoint à pied…. et j’ai croisé plein de choses que tu montres en photo. Je suis trop fière de moi.

    • Quand on fait tout à pied on se rend compte que Bruxelles (centre du moins, sans les communes) n’est pas très grand!
      Mais sinon félicitation! 😀

  4. Ton article est super! Mon papa tenait un magasin Rue Blaes et c’est tellement beau la façon dont tu as présenté ce quartier. J’y ai découvert pleins de chouettes choses et j’ai hâte de retourner me promener pour les visiter 🙂 Merci!

    • Merci beaucoup! Ça me touche. Mais encore une fois c’est grâce à mon guide Daniel qui m’a fait découvert les moindres recoins que j’ai su en parler de manière si précise!! 🙂

  5. Hello,

    Ton article est génial. Je ne savais pas que Marolles était un quartier si vivant…Le bunker est un endroit que j’aurai bien voulu voir et dont j’apprends l’existence que via ton article, argh si j’avais su avant ! Mais merci pour la visite tout de même 🙂

    • Merci! 🙂 Je pense que le bunker est très très difficilement accessible. C’est notre guide qui nous a révélé son existence…

  6. Des ni wou !
    Ya beaucoup de ziverdera la dedans.
    Brussel c’est gedan !
    Si mon bompa revient maitenant, il se tire une balle fieu…
    Cette ville est devenue un hotel.
    Sale et déguelase.
    Infesté de zukeler !!!

    Signé

    Un ketje de Brussel de père en fils depuis ……….très longtemps

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here