Que faire à Lisbonne? Je vous partage mes petits moments de plaisirs lors de mon voyage à Lisbonne au Portugal et vous fait découvrir ces lieux à ne pas rater…

Au delà des choses bien connues que recèle Lisbonne comme la tour de Belém, le quartier typique de l’Alfama, les nombreux musées, les azulejos ou mosaïques recouvrant les maisons, les différentes églises… il y a ces petits plaisirs dont on parle moins souvent et qui pourtant font de cette semaine lisboète une réussite!

Manger et boire du vin du Douro

Que serait un voyage sans son aspect gustatif… Que serait mon corps sans ces découvertes culinaires autour du monde? Je ne serais que frites et mayonnaise.

Je n’ai pas été déçue de Lisbonne! Evidemment, il faut aimer les poissons et ne pas être effrayer à l’approche d’une tentacule… 

Pour mon plus grand plaisir, les restaurants fonctionnent souvent en mode tapas et j’adore pouvoir commander plusieurs petits plats et ainsi goûter à presque tout!

Parmi tous les mets délicieux portugais, je vous fait découvrir deux de mes préférés :

Bacalhau à Brás / Morue façon Brás : une espèce d’omelette avec de la morue séchée, des pommes de terre en julienne, oignons, ail et quelques olives par dessus. Un délice!

Salada de Polvo / Salade de poulpe : un classique portugais, le poulpe coupé en dès est mélangé avec de l’oignon, du persil, de la coriandre et parfois des poivrons. C’est rafraîchissant et se mange sans faim…

Tapas à Lisbonne

Dans les pâtisseries, vous n’éviterez pas la pastéis de Nata, petite tarte à la crème délicieuse!

Je vous conseille ce tout petit restaurant familial : Maruto. Il propose des tapas, du bon vin et des bières locales issues de micro-brasseries, autres que les Super Bock et Sagres. Le personnel est très accueillant, prêt à vous aider dans votre découverte de Lisbonne. De temps à autres, des concerts sont organisés.
Adresse : Rua Do Cais de Santarem, 30

Il y a aussi le café Tati situé dans le quartier très animé de Cais do Sodré. Les plats sont simples et efficaces avec une petite touche d’originalité (comme ces ananas ajoutés dans des pâtes aux saumons et épinards!). Ambiance cosy, décoration vintage et souvent des concerts de jazz. Pour goûter dès le début de soirée à l’ambiance lisboète, le café Tati vous séduira!
Adresse : Rua da Ribeira Nova, 36, Cais do Sodré

N’oubliez pas non plus d’aller pique-niquer, armés d’un bout de pain et de vos boîtes de sardine, morue ou poulpe en tout genre, dans un des nombreux parcs de la ville ou à la tombée du jour à un des nombreux points de vue (miradouro en portugais). Un vrai délice ces petites boîtes de conserve!

Lisbonne est ce genre de ville où qu’importe le restaurant choisi, ce sera toujours un régal et relativement bon marché! Pour environ 20 euro par personne, vous aurez plusieurs tapas et du vin! Votre estomac vous dira merci.

En ce qui concerne le vin, après de multiples tentatives (et oui pour vous délivrer ce grand secret, j’ai du goûter et re-goûter, toujours en recrachant, comme les pros, évidemment…), le choix s’est porté sur des vins de la région de Douro. Avec le Douro, vous ne vous tromperez pas et vous aurez un vin rond et équilibré. Enfin, bien évidemment, il faut aimer ce type de vin et finalement les goûts et les couleurs…

Si vous souhaitez déguster plusieurs vins en petite quantité, sur la place du commerce se trouve ViniPortugal. C’est un peu le self-service du vin. Vous payez une carte rechargeable et vous vous servez vous-même un vin blanc, rosé ou rouge venant de multiples régions du Portugal. La “petite” dose (pas si petite que ça!) de dégustation va de 50 cents à 1,5 euros. Concept original et très appréciable pour faire un tour du terroir vinicole portugais. Cependant, il manque cet aspect convivial de discuter avec le tenancier… Mais il ne manque pas de bar à vins à Lisbonne, rassurez-vous!

Vin du Portugal
En haut à gauche, l’intérieur du ViniPortugal. En bas à gauche, le self-service vin.

Faire du vélo de Caiscais à Guincho

Rien de tel que pédaler à s’en couper le souffle! Pas de panique, ce ne seront que les paysages qui vous feront cet effet-là, le chemin est plutôt plat et tranquille. J’avais envie de voir l’océan, de prendre un bon bol d’air frais et je n’ai pas été déçue!

Caiscais est à environ 30 minutes de train de Lisbonne (4-5 euros le ticket), ensuite il y a un point vélo gratuit en face de la gare. C’est tout petit, s’il n’y a pas assez de vélo à cet endroit-là, il y a un autre point vélo un peu plus loin.

Caiscais est une station balnéaire avec beaucoup de monde mais relativement agréable tout de même! Nous voulions nous en éloigner pour profiter des paysages côtiers et de plages moins bondées.

Pourquoi aller jusqu’à Guincho? Car c’est normalement la plage des surfeurs et nous voulions admirer ces corps d’athlètes en action… c’est aussi un endroit bordé de dunes où il y fait bon se promener. A souligner qu’il est aussi possible de faire du surf plus proche du centre de Lisbonne, à Carcavelos.

On peut facilement passer une petite journée avec son vélo et traîner à Caiscais, faire un petit détour par la boca do Inferno, s’arrêter le long de la côte pour admirer le paysage, se baigner, plonger, bronzer, grignoter… (détrompez-vous, je ne pense pas qu’à manger…)

Caiscais, Portugal
Départ de Caiscais!
Entre Cascais et Guincho
Les côtes portugaises… Crédit photo : Céline Hauwel
Sur la route de Guincho
Sur la route de Guincho…
La plage de Guincho au Portugal
La plage de Guincho

Pour ma part, je ne pouvais faire trempette, ni construire des châteaux dans le sable… J’ai malheureusement contracté une infection au niveau de la cheville et je ne pouvais risquer de l’aggraver. J’ai pensé à sectionner le bout de ma jambe pour en être débarrassée. Imaginez le nom de mon nouveau blog : “Le voyage d’une unijambiste”, “Moignons et sac-à-dos”, “Au bout du monde à 3 pattes”…  Bref, je me suis consolée par le plaisir des yeux, les cheveux au vent!

Apprécier la diversité des quartiers de la ville

S’il y a bien une chose que j’apprécie énormément avec les capitales, c’est leur côté multiculturelle. On passe d’un quartier à l’autre et c’est un univers différent. Lisbonne ne fait pas exception à la règle et tant mieux!

Petit tour de Lisbonne par quartier :

– L’Alfama

La seule partie de Lisbonne épargnée par le tremblement de terre de 1755 et donc le plus vieux quartier. Ruelles étroites et tortueuses, linge qui pend aux fenêtres, odeur de nourriture et puis un ascenseur. Assez surprenant qu’après mille marches, un ascenseur moderne (et non, ce n’est pas le célèbre élévateur de bica), apparaît… Les miradouro (points de vue) sont dignes de cartes postales.

Alfama, Lisbonne

Alfama, Lisbonne
– Rossio et Baixa

Et là on passe à autre chose, c’est plat et droit. C’est en fait reconstruit après le tremblement terre où tout se voulait très fonctionnel et perpendiculaire. Je conseille d’aller faire un tour sur la place du commerce pour plusieurs raisons : pour la place en elle-même, pour le ViniPortugal, pour le très ludique Story Center de Lisbonne et enfin pour une pause pipi dans les WC les plus sexy du monde. (Wifi gratuit sur le pot, c’est comme chez vous!)

Place du commerce Lisbonne
Place du Commerce avec un Tuc Tuc Lisboète
Les WC les plus sexy du monde
Des WC ultra sexy : Wifi Gratuit, choix de la couleur du papier Q, lavabo design, photos agréables… Crédit photos : Céline Hauwel

Place du Commerce, Lisbonne

J’oubliais la pause “coucher de soleil“, verre en main, vue sur le Tage, auprès du “bar dans la barque”….

Place du commerce
En haut : Le BARque. En bas : vue sur le Tage, pont du 25 avril et la statue du Christ de l’autre côté de la rive
– Chiado, Bairro Alto, Cais Do Sodré

On est reparti dans des rues plus tortueuses. Ça monte et ça descend, notamment via l’élévateur de Bica mais aussi via celui de Santa Justa qui fait la transition entre la droiture du Baixa et la chaleur du Chiado. Boutiques dans le vent en journée et ambiance assurée en soirée. N’oubliez pas la rue rose (Rua Nova do Carvalho), l’ancien “Red Light District” de Lisbonne, c’est un peu un vestige laissée par ce quartier de marins et de bittes… d’amarrage (et là, la chanson de Renaud me revient à l’esprit, pour souligner que ce jeu de mots n’est pas de moi, malheureusement). Rassurez-vous, c’est aujourd’hui plus “hype” qu’un lieu de débauche. Mais on peut tomber sur quelques surprises… J’entre, par hasard, attirée par des graffitis dans un lieu que mes yeux innocents n’auraient voulu voir. Rien de bien méchant, de la littérature coquine, du mobilier aguicheur, une mini-boutique SM, etc. Je regarde autour de moi et j’ai l’impression que les gens sont en mode speed-dating… Quartier suivant.

Lisbonne Rose
Le Lisbonne Rose : à gauche, l’élévateur de Santa Justa côté Baixa; au milieu, un petit bar à Ginja (alcool local de cerise); à droite, début de la rue rose… Crédit photo à gauche : Céline Hauwel
– Les docks

Un quartier éclectique entre grues, cargos (et bien oui c’est les docks, les vrais!), petit port de plaisance, street-art et bars branchés. On peut également apprécier de plus près le pont du 25 avril, impressionnant! N’hésitez pas à faire un tour au Lx Factory (Rua Rodrigues de Faria 103) ou usine culturelle regroupant librairies, écoles de cuisine, ateliers, bars,… Il s’y cache même un co-working, malheureusement tellement bien caché qu’on ne l’a pas trouvé! Pour tout avouer, on n’a pas pu rentrer dans cette usine, c’était fermé ou pour vraiment tout vous avouer, on est peut-être arrivé du mauvais côté…

Lx Factory
Lx Factory
Sous le pont dans le quartier des docks à Lisbonne
Sous le pont dans le quartier des docks à Lisbonne
Les docks, Lisbonne
Port de plaisance, les docks à Lisbonne
Passage souterrain dans les docks à Lisbonne
Passage souterrain dans les docks à Lisbonne
– Parc des nations

S’arrêter à la station Oriente, à 20 minutes du centre de Lisbonne. C’est fini les petites rues, place aux grands espaces! Cet endroit a été construit en l’honneur de l’expo universelle de 1998 et est un vaste projet de réhabilitation urbaine avec aspect écologique. Il représente la ville future idéale selon certains : de vastes espaces ventilés, ouverture sur le fleuve, beaucoup de coins verts, présence de l’art. Tout se mêle avec harmonie, gare ferroviaire et routière, bureaux, centres commerciaux, logements, musées,… Il y a même un télécabine survolant cette ville nouvelle. Jetez un oeil à l’autre fameux pont, celui de Vasco de Gama. Avec ses 17 km, il est le plus grand d’Europe! Se promener dans ce coin vous offre une vue complètement différente de Lisbonne, à ne pas rater!

Parc des nations-LisbonneParc des Nations - LisbonnePont Vasco de Gama-LisbonneTélécabine à Lisbonne

– Belém

Place à du patrimoine classé par l’Unesco : la tour et le monastère. Ce n’est pas tout. Belém, c’est aussi se promener le long du Tage et s’imaginer les explorateurs portugais revenant avec milles merveilles. Un monument leur étant dédié vous le rappellera. Et pourquoi ne pas se reposer dans le jardin des oliviers avant de faire un tour dans le musée gratuit de la collection Berardo. Vous y verrez du Dali, Picasso, Warohl,…  Petit point alimentaire : les pastéis de Belém sont encore meilleures que les pastéis de Nata.

Belem
A gauche, la tour de Belém. En haut, à droite, le monument des découvertes. En bas, à droite, le jardin des oliviers près du musée Berardo. Crédit photos : Céline Hauwel
– Rato

Ensuite c’est le Rato et l’avenue très longue de la Liberté. Je vois un lien subtil de cause à effet entre Rato et liberté mais ça ne tient qu’à moi. Le quartier est beaucoup moins branchée et touristique que le reste. Ne ratez pas la vue depuis le parc Eduardo VII et ses quelques découvertes aux alentours.

Parc Eduardo-Lisbonne
Dans le parc Eduardo VII…

Se balader en transport en commun

En fait, je pense avoir une fascination pour les transports en commun. Vous avez cru que la nourriture était ma seule fascination mais que nenni!

Evidemment, je vais vous parler du fameux tram jaune, l’electrico N°28. Celui qui part de la place Martim Moniz et traverse les ruelles de l’Alfama, du Chiado allant jusqu’au cimetière des plaisirs (Cemitério dos Prazeres). Encore fait de bois et de ferraille, il craque mais roule avec fierté en passant par des endroits si escarpés et si étroits qu’on se demande comment c’est possible… Il n’y a pas que le N°28 qui est electrico et vieux, testez les autres numéros. Pour varier les plaisirs, prenez le N°15 flambant neuf et arrêtez-vous à une station plus loin que prévu…

Tram, elevator-Lisbonne

Ensuite, il y a les gares et stations de métro qui me séduisent, ces endroits troublés par le rythme incessant des navetteurs mais qui peuvent être si calme et si paisible… Puis, s’arrêtez et regardez ces voyageurs stressés ou heureux d’être simplement là.

Transports en commun à Lisbonne
A gauche, gare de Rossio. Au milieu, à l’intérieur d’un electrico. A droite, une bouche de métro.
Gares de Lisbonne
A gauche, la gare d’Oriente. En haut, à droite, à l’intérieur de la gare de Rossio. En bas, à droite, sur un quai à la gare de Caiscais

Après, on monte à l’intérieur de ces machines, on regarde le paysage et on s’endort comme bercé par le rythme de la route. Un moment de repos bien mérité après avoir traversé à pied la ville.

Faire croire que tu es en Chine ou à San Francisco

Imaginez-moi, derrière mon écran, rire de votre crédulité future en postant des photos de Lisbonne avec des commentaires tout à fait inadéquats. Mon karma en a pris un coup mais c’était si bon!

Je m’excuse. Je vous expose le petit canular tout de même :

sintra -Chine FBLisbonne et le pont du 25 avril

 

J’espère avoir répondu à la question “Que faire à Lisbonne?” d’une manière un peu différente…

PARTAGER SUR
Anthropologue de formation, elle a décidé de se convertir à la communication web et peut-être un jour deviendra-t-elle une nomade de la toile ou même une nomade tout court. Sinon, elle manie l’épée comme le prolongement de son bras, aime manger, pratique le didjeridoo, utilise une phablette trop grande pour sa petite main et accessoirement adore voyager, rencontrer et découvrir.

6 COMMENTAIRES

    • Je n’ai malheureusement pas visité Porto. Mais Lisbonne recèle des quartiers assez différents. Du quartier aux ruelles étroites aux grands espaces comme au Parc des Nations, j’ai l’impression que chacun peut y trouver son compte. J’aime ce côté multiculturel de Lisbonne.

  1. Super, cette longue balade ! Tes photos donnent envie de (re)partir direct ! Tu as trop bien fait d’aller sur la côte. C’est tellement agréable. Il y a aussi des grandes plages idéales pour le surf de l’autre côté du Tage (Caparica). On peut y aller en bac et à vélo :). La statue du Christ me fait beaucoup penser à Rio aussi ! J’aime tant Lisboa <3. Sabrina

  2. Bonjour madame bougeotte =]
    Conseils excellents. Si tu as pas fait la visite guidée de l’asso Âme & Secrets (www.lisbonne-ame-secrets.com), c’est aussi un super bon plan. Ils donnent franchement des infos alternatives et le guide était hyper agréable et instruit.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here