Édimbourg est une petite ville d’Ecosse. Il y a énormément à voir, à faire et à visiter! Voici en 7 points, tous les bons plans testés et approuvés par Dame Bougeotte dans la capitale de l’Ecosse, Édimbourg.

Capitale, et pourtant, elle est loin d’être la plus grande ville du pays… C’est Glasgow qui remporte la palme. Effectivement plus grande, elle est plus industrielle également.

Édimbourg est plutôt pittoresque tout en restant assez touristique. Coupé en deux par les jardins de Princes Street, la ville offre plusieurs visages…

Au sud, c’est la “Old Town”, avec un aspect encore médiéval. Assemblage de ruelles pavées avec d’un coté l’impressionnant château et à l’autre bout du “Royal Mile”, le palais royal Holyrood. Vous parcourez donc un mile très royal depuis le château pour aller rendre visite à la reine, si elle s’y trouve… Au pire, il ne vous restera qu’à escalader l’Arthur’s Seat.

Au nord des jardins de Princes Street, c’est la “New Town”, construite pour répondre au problème de surpopulation. Suivant le mode de pensée de l’époque, celui des Lumières, le nouveau quartier fut dessiné de manière rationnelle et est donc assez rectiligne.

Après un rapide tour géographique et historique de la ville, qu’est qu’on va y faire?

1. Danser le cèilidh avec des hommes en kilt

C’est parti pour l’ambiance celtique! Au son des violons, guitares, accordéons et/ou cornes-muses, il va falloir se déhancher pour suivre les écossais! Vous verrez enfin ces “vrais” hommes vêtus du kilt

Le cèilidh est un bal de danse traditionnelle d’Ecosse (et d’Irlande également). C’est un peu l’ancêtre des boîtes de nuit… Ayant pour point commun, la transpiration abondante due à une activité physique soutenue!

Ceilidh à Edimbourg
Ça c’est de la danse! Plutôt impressionnant. (Par le photographe du Ceilidh Club d’Édimbourg)
Le groupe du Ceilidh Club à Edimbourg
Le groupe du Ceilidh Club à Édimbourg. (par le photographe du Ceilidh Club)

2. Escalader l’Arthur’s Seat

La colline surplombant le sud-est de la ville est l’Arthur’s seat. La légende raconte que la colline est le lieu mythique de Camelot, le château du Roi Arthur.

L'Arthur's Seat à Edimbourg

Grimper ses 251 mètres ne vous prendra que 2 heures environ et vous donnera accès à une vue incroyable sur Édimbourg. En prime, la Madame Bougeotte, elle arrive au sommet comme une reine accompagnée dans son effort par le son du Roi Lion chantée par une chorale… C’est totalement par hasard que je me suis retrouvée à profiter d’un double spectacle : la vue magnifique par un temps ensoleillé et une chorale écossaise au bout de l’effort. Juste grandiose.

3. Visiter quelques musées

Édimbourg recèle de musées et de galeries. Beaucoup sont gratuits, comme les galeries nationales d’Ecosse, la galerie des portraits, le “museum on the mound”, le “museum of childhood”. Le musée national d’Ecosse est énorme et vous n’en verrez pas la fin mais le plus agréable est d’admirer la vue depuis le toit.

Dans les visites payantes, j’ai beaucoup apprécié le palais Holyrood. Armé d’un audioguide, on apprend beaucoup sur l’Ecosse, les rois, reines et les histoires du palais,…

Il ne faut pas rater la plus grande collection de whisky qui se trouve au musée du… whisky! Enfin, plus précisément à “The Scotch Whisky Experience”, non loin du château. Une dégustation est prévue dans la visite où vous apprendrez les différents types de whisky.

The Scotch Whisky Experience - Edimbourg
Oooh la jolie collection!

4. Prendre le thé

Il y a énormément de petits cafés agréables et j’ai décidé de vous faire part de deux d’entre d’eux. “L’Elephant House”, dans la vieille ville (21, George IV Bridge), est célèbre pour avoir vu écrire la taleutueuse J.K. Rowlings, auteure de la saga Harry Potter.

Et l’autre c’est le “Clarinda’s tea room” (69, Canongate). Pourquoi? Car je l’ai trouvée tellement kitsch et tellement anglais que je l’ai adoré! Ces petits napperons passés de mode, ces murs ultra-décorées d’assiettes, de vieilles horloges et de l’affreux papier-peint à fleurs… Sans oublier que leurs thés et pâtisseries sont vraiment délicieux!

clarinda-tea-room-washed
Le style anglais à l’état pur au Clarinda’s Tea Room…

5. Aller à des “Gigs”

C’est quoi des “Gigs”? C’est simplement des petits concerts. Il y en a tous les soirs pratiquement, ne vous en privez pas! Promenez-vous aux alentours du Grassmarket et vous trouverez le petit bar à l’ambiance qui vous convient… Édimbourg, il faut définitivement vous déhancher un whisky à la main!

6. Se promener dans les parcs, faire du ski et aller à la plage, le tout à Édimbourg

Tout ça dans une seule ville! Commençons par les jolis parcs de la ville…

Je vous ai déjà parlé de Princes Street Garden mais vous ai-je dis que c’était un lac? Enfin un Loch (à prononcer comme si vous crachiez, là est toute la beauté de l’accent écossais). C’était les douves du château mais aussi le lieu où y jeter les condamnés pour sorcellerie, les corps, les déchets,… Pour agrandir la ville, ils ont eu la bonne idée de vider ce lac et d’en faire un beau jardin.

Scott Moument et Princes Street Garden à Edimbourg
Vue sur le Jaridin de Princes Street en contrebat et sur l’imposant Scott Monument

Calton Hill est un autre petit sommet qui surplombe la ville. Il y a énormément à dire sur les bâtiments se trouvant dans ce parc. Mais je vais vous parler de la sphère noire qui tombe un peu avant 13 heures au dessus du Nelson Monument et qui annonce, en même temps qu’un coup de canon, l’heure aux marins de Leith. C’est le genre de choses qui obsède, qu’on veut observer mais qu’à une minute près on rate… Alors pourquoi 13 h et pas midi? Simplement par fainéantise de tirer 11 autres coups, enfin c’est ce qu’on raconte…

Il faut aussi mentionner ce bâtiment inachevé. Faute de moyens, se dresse devant nous que quelques colonnades. Considéré pendant tout un temps comme la honte d’Edimbourg alors qu’il devait être une réplique du Parthénon d’Athènes

Calton Hill avec le Nelson Monument - Edimbourg
Sur la Calton Hill. Sur gauche, le Nelson Monument…
Calton Hill - Edimbourg - Ecosse
Toujours sur Calton Hill. on peut voir dans le fond à gauche le château d’Edimbourg. Sur la droite, le Dugald Stewart Monument.

Un peu à l’extérieur (40 minutes en bus) se trouve le Pentland Hills Park, parfait pour de belles randonnées et on peut même y faire du ski… Non loin, caché dans les bois, on peut y dénicher la Rosslyn Chapel où a été tourné le film Da Vinci Code.

Et si vous ne le saviez pas, la plage Portobello est accessible assez rapidement en transport en commun. Portobello n’a rien d’une magnifique plage mais a ce charme anglais qui me séduit…

7. Aller au StockBridge Market

Enfin, pour terminer en beauté, il ne vous reste plus qu’à aller au StockBridge Market le dimanche, accessible en bus ou à pied. C’est un tout petit marché avec de délicieux stands de nourriture et d’artisanat. Il y a une joyeuse ambiance de village. C’est aussi l’occasion de se balader le long du Leith non loin.

Il y a encore bien d’autres choses à visiter à Édimbourg… Ce n’est qu’un aperçu de ce qui m’a le plus plu ou le plus étonné dans cette ville.

Alors surpris par la diversité des activités à Édimbourg?

PARTAGER SUR
Anthropologue de formation, elle a décidé de se convertir à la communication web et peut-être un jour deviendra-t-elle une nomade de la toile ou même une nomade tout court. Sinon, elle manie l’épée comme le prolongement de son bras, aime manger, pratique le didjeridoo, utilise une phablette trop grande pour sa petite main et accessoirement adore voyager, rencontrer et découvrir.

4 COMMENTAIRES

  1. Je suis emballée par cette description d’Edimbourg, chère Mme Bougeotte! Et ai très envie d’aller danser avec ces messieurs en kilt!!!Auriez vous un hôtel à conseiller ou un quartier? Quelle saison également conseillez vous?pour les modes de transport je pense trouver cela à l’office du tourisme.In grand merci…

    • Bonjour,
      Pour le logement, j’étais chez l’habitant donc je ne peux pas vous aider…
      Pour le transport, Édimbourg est un petite ville, il est possible de tout faire à pied (excepté pour les Pentland Hills Park et la plage où il faut prendre le bus). J’ai aussi fait un tour dans les Highlands et avec des amis, nous avions loué une voiture.

      Pour la saison, j’ai tendance à souvent conseiller le hors-saison (même si juillet-août serait mieux pour les températures). Eviter la période du military Tattoo en août (sauf si vous voulez y aller mais il y aura une hausse des prix et beaucoup de monde). Je dirais avril- mai-juin (c’est la période où je suis allée, il fait un peu froid mais j’ai eu des belles journées ensoleillées)

      Désolée pour ma réponse tardive, j’espère t’avoir aidée un peu quand même 😉

      A bientôt

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here