Visiter Roquefort : apprendre, manger, marcher et partager !

0

Dans l’Aveyron pour l’événement annuel du salon des blogueurs Voyage (Wat pour les intimes), j’ai visité les caves de Roquefort avec les copains blogueurs.

Le roquefort c’est un des symboles de la France et plus précisément de l’Aveyron! Ne pas goûter le roquefort en France, c’est comme faire une croix sur les frites en Belgique, impensable! Votre corps doit goûter ou votre vie sera incomplète à jamais.

J’avoue… c’était beaucoup de dégustation mais pas uniquement! Nous nous sommes baladés aux alentours et aussi chez Alice, producteur du lait de brebis pour la société Roquefort. De la brebis au fromage Roquefort, c’est toute une histoire… Suivez-moi!

RoquefortApprendre le Roquefort

Le roquefort c’est quoi au juste? Alors oui, c’est un fromage… un fromage au lait cru de brebis à pâte persillée. Bref, c’est un fromage bleu qui pue et qui a un goût fort!

Mais c’est aussi un village : Roquefort-sur-Soulzon. C’est l’unique endroit où l’affinage, la maturation, le découpage et l’emballage peuvent avoir lieu pour obtenir l’appellation “Roquefort” (aop = appellation d’origine protégée).

Nous allons dans ce village pour visiter l’une des caves : Roquefort Société! C’est là que j’ai appris plein de choses sur le Roquefort! A vous de visiter pour tout découvrir. Mais je vais quand même vous dévoiler quelques éléments sur ce fameux fromage.

Les caves sont un endroit unique! Suite à l’affaissement du rocher du Combalou, des cavités naturelles se sont créées ainsi que des fissures dans la roche, elles sont appelées “fleurines”. Ces fleurines permettent une ventilation et une humidité parfaite pour l’affinage du Roquefort!

Le bleu? C’est de la moisissure. On injecte un petit champignon dans le lait de brebis. Son petit nom? Penicillium roqueforti.

Roquefort
En haut à droite, vous voyez une fleurine.

Comment sommes nous arrivé à manger du fromage contaminé par un champignon?

La légende raconte qu’un berger, voulant séduire une femme, abandonna son casse-croûte au fond d’une grotte. N’ayant pas rencontrer sa belle, il revint affamé et décida de goûter à ce fromage étrange… c’est ainsi qu’il découvrit le roquefort!

Mais, à vrai dire, nous ne savons pas! Datant au moins du 11ème siècle, date de sa première mention écrite, nous savons simplement qu’aujourd’hui, c’est le symbole de tout un terroir.

Infos pratiques

La cave Roquefort Société est ouverte aux visiteurs toute l’année selon des horaires variables en fonction de la saison. Retrouvez les horaires sur leur site. Le prix de la visite est de 6€/personne.

Marcher à Roquefort

Roquefort, c’est un rocher : le Combalou. Qui dit rocher, dit belles balades aux alentours!

Marcher sur le rocher du Combalou c’est un peu marcher sur l’histoire du Roquefort puisque c’est suite à son effondrement il y a des millions d’années que l’affinage du roquefort est possible.

Le sentier des échelles (que je n’ai pas parcouru dans son entièreté), bien indiqué depuis l’Office du tourisme de Roquefort, vous permet d’atteindre le Causse du Combalou, un plateau surplombant le village et offrant de belles vues.  Auparavant, le sentier comportait des échelles pour redescendre plus vite au village d’où son nom.

Roquefort
Vue sur le village de Roquefort-sur-Soulzon

RoquefortInfos pratiques

Circuit “Le sentier des échelles” d’environ 7 km pour 2h30 de marche avec un dénivelé de 250 mètres.

Télécharger le tracé GPX

Partager à Roquefort : la rencontre d’Alice

Alice, c’est une sacré personnalité! Un peu à l’image du roquefort, elle renvoie une image forte. Mais qui est Alice? Elle gère une des bergeries qui produit du lait de brebis pour la production du Roquefort. Une fois de plus, pour l’appellation d’origine protégée, les bergeries doivent se situer dans un rayon proche de Roquefort et avoir une qualité irréprochables.

C’est là, que je vois la base du roquefort : les mignonnes petites brebis en train de paître paisiblement. Alice nous emmènes dans ses près pour observer ses brebis, près d’une lavogne (destiné à récupérer l’eau de pluie pour abreuver les troupeaux), dans sa bergerie, dans sa salle de traite. Elle nous explique tout le processus et nous partage le quotidien d’un berger, entre tradition et modernité.

Après, c’est la dégustation dans une salle typiquement caussarde! Et même si vous avez déjà bien mangé, vous ne pourrez résister à Alice qui vous fera découvrir le roquefort comme nulle autre personne…

Accompagné d’un petit vin sélectionné pour accompagner le fromage, l’ambiance est joyeuse, Alice a toujours le sourire. Elle nous explique comment déguster le roquefort et la richesse de ses saveurs.

Elle nous a également préparé une flaune. C’est une flan à base de recuite (un fromage de brebis typique), d’eau, de fleur d’oranger et de sucre.

Un beau moment de partage et de saveurs comme je les aime.

Roquefort
Dégustation des produits aveyronnais : flaune, roquefort, vins…
Roquefort
La fameuse Alice

Roquefort

Roquefort
Une lavogne utilisée pour récolter l’eau de pluie

Infos pratiques

Pour visiter la ferme d’Alice, il vous suffit de lui téléphoner au +33(0) 5 65 99 06 46 et de lui demander une formule découverte (5.5€) ou passion (8.5€). Plus d’infos ici.

Manger du Roquefort

Dans le groupe, deux personnes n’avaient jamais mangé de roquefort. Quelle expérience de voir leur tête changer lorsqu’ils ont dégusté ce fromage tout à fait particulier…

Le conseil d’Alice pour ceux qui ont peur de goûter ce fromage fort, c’est de l’accompagner d’une petite confiture sur du pain.

Aussi, pour en découvrir toutes les saveurs, il est conseiller de chambrer le roquefort 1 h avant sa dégustation.

Et surtout le roquefort vous pouvez en mettre partout : dans vos salades, vos quiches, en sauce sur votre viande,… Je l’ai même dégusté en mousse, un vrai délice!

Roquefort

Et sinon, vous aimez le roquefort? Quoi qu’il en soit, aller dans l’Aveyron et ne pas découvrir ce qui se cache derrière ce fromage, c’est oublier une partie du terroir et de la culture de cette région.

PARTAGER SUR
Anthropologue de formation, elle a décidé de se convertir à la communication web et peut-être un jour deviendra-t-elle une nomade de la toile ou même une nomade tout court. Sinon, elle manie l’épée comme le prolongement de son bras, aime manger, pratique le didjeridoo, utilise une phablette trop grande pour sa petite main et accessoirement adore voyager, rencontrer et découvrir.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here