Fragments d’histoires oubliées : quand le voyage aide à se reconstruire

0
333

Fragments d’histoires oubliées est le voyage d’une jeune femme qui part en Asie à la reconstruction de soi-même. Elle rencontre de nombreuses personnes qui vont l’aider dans son cheminement intérieur…

Fragments d’histoires oubliées est une pièce de théâtre, écrite par Céline De Bo et inspirée de sa vie. Elle fut jouée pour la première fois au théâtre des Riches Claires à Bruxelles.

Mais c’est bien plus qu’un pièce de théâtre, c’est l’aboutissement d’un projet et d’une promesse… Et ce sont surtout des rencontres, du partage et de la passion.

Partir : rencontrer, donner du sens et exister

Rencontrer, donner du sens et exister en voyage

Dans cette pièce de théâtre et dans la vraie vie, le voyage permet trois choses  :

  • Faire des rencontres qui bouleverseront le court de notre vie
  • Donner du sens à sa vie et permettre de se guérir
  • Se donner le droit d’exister

Suite à une situation familiale compliquée, le personnage principal part… Il voyage à travers l’Asie et rencontre de nombreuses personnes bienveillantes qui vont l’aider à se reconstruire et à donner du sens à son existence.

En soi, ce n’est pas tant le voyage qui va la guérir mais bien les rencontres parsemées sur son chemin d’errance…

La promesse de raconter

Et un jour, c’est le drame, un bus percute un camion sur la route Jaisalmer-Jaipur. Céline fait partie des cinq survivants. Ce jour-là, c’est aussi le moment d’une promesse pour elle. Celle de raconter ces fragments d’histoires, ces personnes tout à la fois ordinaires et extraordinaires. Ces personnes qui l’ont aidée, chacun à leur manières. Ces personnes rencontrées au hasard avec qui elle a pris le temps de discuter.

Toutes ces personnes qui font que le monde continue de tourner et que son monde s’est reconstruit. Alors, elle va écrire, parler et jouer cette pièce. Pour éblouir le monde de sa reconnaissance envers l’humanité, de son envie de vivre, d’aimer et de partager.

Celui qui vous tend la main n’est jamais celui auquel on s’attend…

Il y a toujours une main.

Fragments d'histoires oubliées - le livre

Quant à Madame Bougeotte, elle l’a rencontrée dans le cadre d’un projet de théâtre-action au Burkina Faso en 2011. Toutes les deux partagent la passion du voyage et font de leur vie une suite continue de rencontres
Cinq ans après je la redécouvre pareille mais différente, avec toute sa force et sa sensibilité, dans un texte et une interprétation qui lui correspondent.

Quelle joie de s’asseoir autour d’un café et de parler de nos vies, de nos projets, de nos rencontres.
Quelle joie de voir son projet se concrétiser.
Quelle joie aujourd’hui de vous partager ma rencontre, ou re-rencontre, avec ce bout de femme plein de talents!

PARTAGER SUR
Anthropologue de formation, elle a décidé de se convertir à la communication web et peut-être un jour deviendra-t-elle une nomade de la toile ou même une nomade tout court. Sinon, elle manie l’épée comme le prolongement de son bras, aime manger, pratique le didjeridoo, utilise une phablette trop grande pour sa petite main et accessoirement adore voyager, rencontrer et découvrir.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here