Des dérives révolutionnaires à l’animation pour enfants en passant par le street food et de la musique à tout-va, voilà ce que cache Berlin en une journée de mai…

Je me doutais que le 1er mai se fêterait à Berlin mais je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Mes hôtes m’ont indiqué vaguement dans quelle partie de Berlin me lancer et j’ai marché, marché, marché et mangé…

Violences et dérives révolutionnaires à Berlin

D’abords, on a tenté de m’effrayer… Les festivités du 1er mai se terminent souvent dans une lutte entre manifestants gauchistes et policiers. Cependant, c’était surtout avant l’arrivée du MyFest qui a réussi à canaliser les ardeurs, en tout cas en journée.MyFest Berlin

Police déployée à Kreuzberg
Police déployée à Kreuzberg afin de bloquer l’affluence

Depuis les années 90, Berlin et en particulier, son quartier alternatif Kreuzberg est l’objet de violences urbaines. Mais, depuis 2003, les habitants se sont réunis pour proposer un événement culturel et culinaire.

Son nom c’est le MyFest, jouant sur la consonance du terme anglais et son rapprochement avec le terme « fête de mai » en allemand. Ce festival de rue a réussi à rassembler les berlinois dans une ambiance plutôt bon enfant ! Il a même reçu le prix de la prévention de la ville de Berlin en 2004.

Cependant, la couleur était annoncée, la station de métro de Kreuzberg, Kottbusser Tor, était bloqué, aucun métro ne s’arrêtait et des policiers empêchaient que l’on sorte du quartier, dès le milieu de l’après-midi… J’ai du faire un énorme détour pour arriver à me sortir du quartier et rejoindre ma case.

 

MyFest, musique et street food à Kreuzberg

En quoi consiste ce festival ? Je ne le savais pas vraiment avant de m’y aventurer et de décider de marcher au hasard du fameux quartier de Kreuzberg.
De la musique, des artistes à chaque coin de rue, des DJ improvisés… Venez, je vous embarque dans mes quelques découvertes… Découvrons le berlinois festif!

Le berlinois festif

Rapidement, je vous partage mes observations du berlinois en cette belle journée ensoleillée.
1° Il n’a pas peur de faire la fête, du début de l’après-midi jusqu’au bout de la nuit
2° Il se promène sans gêne avec une bière en main
3° Enfants et soiffards se côtoient sans problème
4° Tout en s’amusant, il reste engagé et ouvert vers les Autres

A ajouter que la bière n’est vraiment pas chère pour une capitale européenne !

Vous voulez encore de Berlin? Jetez un oeil à l’article de Berlin sous le prisme de l’art urbain

 

PARTAGER SUR
Anthropologue de formation, elle a décidé de se convertir à la communication web et peut-être un jour deviendra-t-elle une nomade de la toile ou même une nomade tout court. Sinon, elle manie l’épée comme le prolongement de son bras, aime manger, pratique le didjeridoo, utilise une phablette trop grande pour sa petite main et accessoirement adore voyager, rencontrer et découvrir.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here