Lyon, capitale gastronomique, du trompe-l’œil, des lumières,… et bien d’autres! Pourquoi pas y passer un week-end pour découvrir l’autre capitale de la France! Avec en bonus, le sourire des passants, ce qui n’est pas le cas de toutes les capitales…

Je dois avouer que moi-même, je ne pensais pas à Lyon comme une destination de voyage en France. Heureusement, j’ai pu saisir l’opportunité de rejoindre une amie qui s’est récemment installée à Lyon. Dame Bougeotte se réjouit d’avoir des amis partout et de se laisser tenter par des voyages qu’elle ne pensait pas forcément faire!

Dans cet article, je vous donnerais des raisons d’aller à Lyon et ensuite que faire dans cette ville selon Madame Bougeotte…

Pourquoi aller à Lyon?

  • Pour sa facilité d’accès en TGV. Entre 3 et 4 heures depuis Bruxelles, 2 heures depuis Paris. Et si on s’y prend un bon mois à l’avance, on peut trouver des tickets aller-retour pour 80 euro!
  • Pour manger et boire du bon vin! Nous verrons plus loin quelques petites suggestions….
  • Pour prendre un bon bol d’air frais dans les parcs et le long du Rhône. Et oui, même en ville!
  • Pour passer un bon moment, sans stresser, avec des Lyonnais toujours agréables!
  • Pour son architecture : entre églises, petites ruelles et ses quartiers beaucoup plus contemporains…
  • Pour apprendre : une ville avec de multiples musées… Je vous parlerai d’un en particulier.
  • Sa facilité de transport: il est possible d’aller partout en un clin d’oeil grâce à des transports en commun bien pensés et peu chers. Pour un week-end, c’est donc parfait! Sinon, il est facile de parcourir la ville à pied.

Je vous propose maintenant de vous donner les bons plans de Lyon et que visiter pour un week-end…

Le vieux Lyon et ses traboules

Le Vieux-LyonLe quartier du vieux Lyon est un endroit agréable où se promener. Des ruelles pavées, étroites, emplies de magasins et de bouchons. Quoi? bouchons? Vous verrez plus loin…

On s’aventure dans les rues pour finalement débarquer sur un espace plus ouvert, la place Saint-Jean avec sa jolie cathédrale. On se retourne et on voit apparaître la basilique de Fourvière. Elle nous nargue de sa hauteur mais pas pour longtemps, le funiculaire n’est qu’à deux pas…

 

Vous pouvez aussi partir à la découverte des traboules, ces passages étroits entre deux rues qui s’immiscent dans les cours intérieures des habitants. Avant, c’était le lieu de commerce illégal mais aussi un bon moyen pour les résistants et révolutionnaires de passer en toute discrétion d’un endroit à l’autre…

Traboules de Lyon
Au détour d’une traboule

Lyon, capitale de la gastronomie

Si on ne me nourrit pas, la Madame en devient désagréable. Du coup, je ne peux pas parler d’une ville sans évoquer la nourriture… Mais là avec Lyon, j’ai été servie. C’est après que l’on me murmura que Lyon est la capitale française de la gastronomie.

Bouchons lyonnais
Un bouchon dans le Vieux Lyon

Je vous parlais de “Bouchons”, qu’est que c’est? Le bouchon est un restaurant typique et convivial où l’on y mange des spécialités de la région. Et quelles spécialités à Lyon, me direz-vous?

  • La quenelle : une panade de semoule de blé ou de farine cuite à l’eau et où on peut incorporer du brochet, souvent accompagnée de sauce Nantua.
  • L’andouillette : composée d’abats.
  • Grattons : comme des rillettes mais plus fermes, moins cuits.
  • Les fromages : le Saint-Marcelin, le Saint-Félicien, la cervelle de Canut.
  • Toutes sortes de délicieux saucissons.

Et j’en passe…

Sans oublier le vin! Lyon c’est la ville du Beaujolais et du Côte du Rhône…

Au delà du traditionnel, nous nous sommes arrêté à un bar à mozzarella, le Mozzato (63, Rue Mercière) où j’ai pu dégusté toutes sortes de mozzarella sur un seul plateau accompagné de légumes grillés, beurre à la truffe, pesto, charcuteries… Une tuerie!

Se balader au parc de la Tête d’or et rencontrer des girafes

Le parc de la Tête d’Or, c’est le poumon de Lyon et un des plus grand parc urbain de France. On y trouve de tout : un zoo gratuit (Ah c’est donc là que tu as vues tes girafes…), des serres, des roseraies, un lac avec pédalos, un grand enclos avec des biches, des manèges, des restaurants et snacks… Bref de quoi y perdre son temps avec bonheur!

Nous avions fait “quelques” provisions au marché pour un énorme pique-nique dans le parc et une longue balade digestive…

Zoo gratuit à Lyon
Quelques girafes en passant
Parc de la Tête d'or à Lyon
Vue sur la basilique et la tour métallique de Fourvière depuis le parc. Pas besoin d’aller à Paris pour voir la tour Eiffel!

Parc de la tête d'orAller à Fourvière et tenter de voir le Mont Blanc

Deux moyens pour s’y rendre : le funiculaire ou ses pattes… A vous de voir si les pentes ne vous effraient pas. Arrivé en haut, vous avez pour récompense une vue panoramique sur tout Lyon et la jolie basilique de Fourvière.

Panoramique depuis Fourvière
Panoramique depuis Fourvière. Crédit photo : Jérémy Bette
Fourvière
Basilique de Fourvière

Pour redescendre (ou monter à pied), je vous propose de soit passer par le parc des Hauteurs soit d’emprunter le chemin du théâtre antique romain pour les férus d’archéologie.

J’oubliais, je ne l’ai jamais vu ce Mont Blanc, pourtant on me l’avait promis! Déception… je vais devoir y retourner! Pourquoi pas y aller directement, au Mont Blanc!

Débusquer le Street Art lyonnais

Lyon est aussi la capitale du trompe-l’œil… La plus célèbre de Lyon et la plus grande d’Europe (1200m²) est “le Mur des Canuts“. Le quartier de la Croix-Rousse où se situe la fresque est, je ne le vous cache pas, celui des Canuts… Canuts? Ce se sont les artisans de la soie et des sacrés révolutionnaires!  Donc, Lyon est aussi la capitale de la soie.

Je dois avouer que ce mur est assez impressionnant. Il est également évolutif! Au fur et à mesure des années et des revitalisations de la peinture, les familles ont vieilli et se sont agrandies. Des nouveaux commerces sont apparus. La fresque a suivi l’évolution du temps et j’adore!

Lyon, capitale du trompe-l'oeil
Le mur des Canuts

Après cette première fresque et son succès, le groupe CitéCréation, auteur du mur des Canuts, multiplia son art et l’exporta ailleurs dans le monde…

Au delà des fresques “trompe-l’œil”, le street-art est présent partout dans la ville. En voici quelques exemples :

lyon-people-are-strangeLyon-steet-artlyon-chaise

Le musée de la miniature et du cinéma

Il faut savoir que Lyon est la capitale des Lumières. Aux alentours du 8 décembre, il y a la bien connue fête des Lumières, célébrant à la base la vierge Marie et illuminant toute la ville durant 4 jours. Je ne m’y suis pas rendue, celle-ci fut annulée suite aux événements tragiques de Paris.

Mais c’est aussi la capitale des frères Lumières! Les inventeurs du cinéma ou plus particulièrement du cinématographe. En effet, c’est dans le quartier Monplaisir, qu’a été tourné le premier film, “La sortie de l’usine Lumière à Lyon”. Monplaisir, un si beau nom pour un quartier! C’est là aussi qu’on peut y trouver l’institut Lumière et un musée…

Alien au Musée du cinéma et de la miniature
La Reine Alien en grandeur nature et motorisée…

Mais ce n’est pas de ce musée que je vais parler… Il concerne plus les grands passionnés du cinéma. La Madame Bougeotte, elle, va vous parler du musée des miniatures et du cinéma où on y découvre l’évolution des techniques des effets spéciaux appuyé par de nombreux “objets à effet très spécial” comme des corps sans vie, des armes en mousses, des maquettes, la tête de Terminator, la Reine d’Alien, les Gremlins… Il y a aussi les décors entièrement reconstruits et utilisés originellement dans les films. Le musée change régulièrement, obtient de nouvelles pièces, décors,…

Ensuite, une autre partie du musée est consacrée aux miniatures. Même si la partie cinéma m’intéressait davantage, j’ai été bluffée par la qualité et la finesse du travail! Bref, un musée à ne pas manquer.

Découvrir le quartier de la Confluence

Comme dans toute grande ville, vous trouverez des quartiers bien différents. Après le typique Vieux Lyon, visiter le quartier de la Confluence est un petit choc! Cela plait ou alors pas du tout… Madame Bougeotte, ce qui lui plait, c’est la diversité!

Ce quartier, qui avant été destiné aux activités industrielles, est en pleine mutation. Avant, c’était un peu les “docks” de Lyon. C’est devenu un quartier résidentiel gentrifié avec des bureaux de grandes entreprises, comme EuroNews, et des centres commerciaux. Le projet Confluence a également une vocation durable.

On remarque que dans la nouvelle architecture, l‘espace est plus ouvert mais garde son côté “dock” et industriel.

C’est aussi dans ce quartier que l’on peut visiter le musée des Confluences à l’architecture futuriste. C’est un musée à la confluence des savoirs : techniques, sciences et sociétés. Je vous avoue ne pas l’avoir visité mais sans y entrer, cela reste une belle curiosité architecturale!

Le quartier en quelques images :

Quartier confluence architecture
Remarquez les impressions sur le verre…

confluence-lyon

Le musée des Confluences à Lyon
Le musée des Confluences et dans le fond, on peut apercevoir la basilique de Fourvière

Se promener le long de la Saône et du Rhône

Si vous prenez l’option “tout à pied”, vous vous baladerez le long du Rhône et de la Saône qui traversent pas mal de quartiers.

Vous y découvrirez des péniches verdoyantes, des ponts tout mignons, des joueurs de pétanque, des saules pleureurs, le soleil se réfléchissant sur l’eau…
Rien de plus simple mais tellement efficace pour passer un bon week-end!

 

 

Péniche sur la Saône
Péniche fleurie sur la Saône
La Saône à Lyon
Le long de la Saône
Rhône à Lyon
Le long du Rhône

Dernier petit détail, j’y ai laissé un bout de Madame Bougeotte dans une géocache du côté de MonPlaisir… A vous de la chercher!

Geocaching à Lyon
Un peu de géocaching à Lyon

Alors, est-ce que vous vous laisserez tenter par un week-end à Lyon ?

PARTAGER SUR
Anthropologue de formation, elle a décidé de se convertir à la communication web et peut-être un jour deviendra-t-elle une nomade de la toile ou même une nomade tout court. Sinon, elle manie l’épée comme le prolongement de son bras, aime manger, pratique le didjeridoo, utilise une phablette trop grande pour sa petite main et accessoirement adore voyager, rencontrer et découvrir.

9 COMMENTAIRES

  1. Sympa l’article ! 🙂 Petit complément d’info : à l’origine, les traboules ont été conçus par les canuts (ouvriers de la soie) pour leur permettre de transporter des grandes pièces de tissu à travers la ville sans que celui ci ne soit trop exposé aux intempéries 😉

    • Merci pour l’info. D’autant plus que j’aime savoir le pourquoi du comment! 🙂 Voyager c’est, pour moi, écouter, apprendre et comprendre…

    • Cher Thémis, c’est l’explication des traboules que l’on entend le plus souvent, à tord ! Les traboules existaient à Lyon bien avant l’arrivée de la soie (dès le Moyen-âge).
      Et quand on traverse quelques traboules et leurs grandes cours ouvertes un jour de pluie, on voit bien que ça ne protège pas grand chose… 🙂
      Quelques infos sur les traboules sur mon site.

      À bientôt à Lyon, dans les traboules ou ailleurs… 🙂

      [Commentaire modéré en raison de trop de liens vers des sites tiers]

      • Ah beh plus d’explications c’est encore mieux! 🙂
        Et donc en gros on ne sait pas trop pourquoi les traboules ont été construites mais elles ont pu être utilisées pour une multitude de choses au cours du temps!
        Merci 🙂

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here