Découvrir la Belgique à pied: D’Ellezelles à Dinant, sur le GR129 (Partie 1)

16
1473

Etape par étape je vais vous faire découvrir la Belgique au gré du sentier GR129 qui s’intitule “La Belgique en Diagonale!”. A pied, j’ai pu découvrir les trésors que recèlent mon pays, la Belgique et plus précisément ma province natale : le Hainaut ainsi qu’une partie de la province de Namur.

Je n’ai pas la prétention d’annoncer que j’ai traversé toute la Belgique mais j’ai simplement parcouru une partie de la Wallonie, depuis Ellezelles jusque Dinant, environ 200 kilomètres de bonheur répartis sur 11 jours. Je voulais redécouvrir mon pays autrement, lentement, au son de mes chaussures piétinant le sol.  C’est aussi une manière de démontrer que souvent il suffit de pousser la porte de chez soi pour voyager et aussi apprendre.

mes pieds sur le GR129Avant de partir, j’avais écrit un article expliquant ma démarche, n’hésitez pas à le lire pour de plus amples informations.

Dans cette première partie, je vais vous raconter les deux premières étapes (D’Ellezelles à Maffle) mais aussi mon ressenti général sur cette balade!

Je vais également consacrer un article aux aspects purement pratiques de ce GR129.

Alors ce GR129? GR quoi?

Un GR est un sentier de Grande Randonnée. C’est-à-dire que la plupart du temps, c’est un parcours sur plusieurs jours permettant de traverser toute une région ou de rallier des contrées différentes. Rarement en boucle, mais ça peut arriver. Vous pouvez toujours n’en faire qu’un partie et revenir en transport en commun à votre point de départ.

Un GR est toujours marqué par des traces rouge et blanche afin de se diriger dans la bonne direction. Le balisage est assuré par des bénévoles actifs au sein de l’association SGR. Je les remercie au passage pour la qualité du balisage et la continuité de ce projet tout au long des années. Soyez attentifs et vous en observerez autour de vous…

GR129 - balisageCe fut Pierre, mon tonton, qui fut à l’origine du tracé de cette partie du GR129. Je ne vais pas vous cacher que j’en éprouve une certaine fierté… D’avoir marché dans ses pas, me rend d’autant plus heureuse d’avoir réalisé ce parcours et certainement un peu nostalgique. J’entend encore sa sœur, sa femme et mon père me dire : “On était avec lui sur ce sentier, avec des pots de peinture sur le dos pour entretenir le balisage”. Lui, il marchait vite, d’un pas décidé, moi je suis plutôt une flâneuse… qui s’arrête pour regarder un papillon ou pour prendre des photos (ou chanter sur Snapchat)! Nous sommes tous différents et chacun vivra sa randonnée à sa manière…

Balisage GR129
Le sac de balisage de mon Tonton

Mais revenons à ce GR129… Qu’est qu’on y voit? Vous allez traverser des campagnes, des bois, des villes, grimper à un point de vue, longer un cours d’eau, prendre des ruelles jouxtant des jardins, découvrir des lieux d’histoire, vous émerveiller face aux nombreux châteaux ou simplement devant une belle église

Ce que j’ai beaucoup aimé sur ce sentier, c’est donc sa diversité! J’ai autant aimé être plongé dans la nature des heures durant que de traverser les villes bruyantes et excitantes ou même des petits villages inconnus! La Belgique n’a pas de montagnes mais elle a un patrimoine tellement riche!

Après ces quelques explications, commençons enfin à conter le début de cette aventure!

Etape 1 – Ellezelles – Mainvault

20 kilomètres à traverser le pays des Collines et des sorcières! Une de mes étapes préférées. J’ai la chance avec moi, la Belgique montre son ciel bleu! J’ai le plaisir d’être accompagné par Julie, qui écrit sur Du Monde Au Tournant, et qui a demandé à marcher avec moi… Pourquoi pas! C’est ainsi, que deux blogueuses se sont élancées, avec beaucoup d’enthousiasme, sur les chemins de grande randonnée…

Note à moi-même : Mettre deux blogueuses ensemble allonge le temps de parcours prévu initialement… Prendre compte de ce détail à l’avenir.

Nous sommes donc à la frontière linguistique entre la Wallonie et la Flandre, à la limite entre Ellezelles et Renaix. Empruntant un chemin herbeux, dévalant les prairies, accompagnée de la rosée du matin, je me sens bien, presque invincible… je vais les manger ces 200 kilomètres!

Départ d'Ellezelles sur le GR129

Les premiers pas sur le gr129 à Ellezelles

Ellezelles sur le GR129Connaissez-vous ce pays des Collines? Contrairement aux régions avoisinantes, Ellezelles est vallonnée, creusée par de nombreux ruisseaux et a gardé ses nombreux chemins de terre pour le plus grand bonheur des marcheurs!

Mais c’est surtout le pays des sorcières ou “Chorchîles” en patois dont la plus célèbre est certainement Quintine qui fut la dernière à être brûlée à Ellezelles. Une bière porte son nom… fabriquée à la brasserie des légendes sur le site d’Ellezelles. Non loin de la brasserie on peut y trouver un sentier de l’étrange parsemée de créatures bizarres. Je m’y suis déjà rendue et j’ai consacré un article à la brasserie et à ce sentier particulier

Aujourd’hui pas de Quintine, liquide du moins, mais quand même des représentations de sorcières sur le chemin…

Après plus de 2 heures de marche pour à peine 5 kilomètres (quand je vous dis que mettre deux blogueuses ensemble s’avère délicat), nous arrivons au Moulin du Cat Sauvage (ou chat en patois). Accueillies par le chevalier André, nous le voyons effectuer une manœuvre pour tourner le moulin afin qu’il soit face au vent. Ensuite, nous grimpons à l’intérieur, André enclenche le système et le moulin déploie ses ailes pour notre plus grand plaisir! Face à nous, il tourne et tourne encore, impressionnant sur sa petite butte.

Le moulin du Cat Sauvage à Ellezelles

Moulin du Cat Sauvage à Ellezelles
Déplacement du moulin par André, le meunier
L'intérieur du Moulin du Cat
L’intérieur du Moulin du Cat

C’est grâce à André, adoubé au Sabbat des Sorcières (qui se déroule fin juin chaque année), que le Moulin prend vie et se visite. Il a suivi une formation de meunier il y a déjà 2 ans et est désormais le gardien de ce patrimoine! Sans lui, cette majestueuse bâtisse ne tournerait plus rond…

Le moulin du Cat Sauvage à Ellezelles
André et son moulin

André et son moulinNous continuons notre petit balade et passons à travers des bois enchanteurs, tapissés de fleurs bleues. J’en retrouverais encore, à d’autres étapes. Un rien m’émerveille peut-être mais j’en suis fière…

Les chemins enchanteurs d'Ellezelles

Sur le GR129 à Ellezelles
Sur les chemins enchanteurs d’Ellezelles

Un peu plus loin, nous rencontrons une maison un peu spéciale, qui abrite dans son jardin une colonie de créatures surnaturelles. Inscrit sur la façade, je lis “La maison des Chorchîles”, le malin n’est pas loin, continuons notre route!

Les sorcières d'Ellezelles - GR129

La maison des Chorchiles - Ellezelles
La maison des Chorchîles

Plus nous continuons, plus nous longeons des jardins qu’il fait plaisir à regarder… Je me promène, l’œil alerte, à l’affût de la moindre beauté.

A travers jardins à Ellezelles
Fenêtre de jardin…

A travers jardins à EllezellesNous arrivons bientôt à un chemin de crête qui coupe à travers champs. Le panorama nous offre d’un côté une vue vers Ath et de l’autre vers le Tournaisis. Il fait calme et paisible, j’apprécie ce moment mais mon ventre réclame de la nourriture. Nous arrivons bientôt à destination, le temps a couru sans nous mais ce n’est pas bien grave.

Le mont de Mainvault s’élève devant nous, sans devoir l’atteindre pour cette étape-ci.

J’arrive vers 15 heures chez Marie-Amélie et Laurent qui m’accueillent pour la nuit… Ils vont aux Sortilèges à Ath, un festival pluridisciplinaire accessible à tous avec un accent participatif, c’est un des rendez-vous Athois à ne pas manquer! Je les accompagne pour profiter un peu des spectacles de rue qui se déroulent chaque année le jeudi de l’ascension. Fanfare, théâtre, danse, cirque, l’ambiance est joyeuse et conviviale! Demain le parcours m’amènera à Ath et je pourrais remarcher dans ses rues très vite…

Nous rentrons tôt et la soirée se poursuit avec quelques amis autour de jeux de société. Mais le sommeil m’appelle rapidement et je délaisse mes hôtes pour reprendre des forces…

Etape 2 Mainvault – Maffle

Levée tôt, j’entame cette deuxième journée sereinement, seule cette fois-ci. Dès les premiers pas, je grimpe le mont de Mainvault qui culmine à 136 mètres au-dessus de la région d’Ath.

Arrivée en haut, je croise le chemin de Marc, je lui demande de m’indiquer le calvaire (hors-gr mais à seulement 200 mètres) et il décide de m’accompagner. Il me raconte la vie de Mainvault, sa ducasse, ses petites anecdotes.

Si tu fais le tour complet des statues du calvaire, tu auras récoltes abondantes, mari et de nombreux enfants

C’est ce que dit la croyance populaire et ce que me répète Marc.

Ce calvaire fait de pierres calcaires date de 1775!

Calvaire à MainvaultVous vous imaginez bien que je ne fais pas de tour complet… Mais j’accompagne Marc jusqu’au jardin d’une maison abandonnée où on peut observer la vue ainsi que la station de pompage et de potabilisation juste à côté.

Il me raconte que là deux frères sont morts en oubliant de revisser les écrous de la tourelle qu’ils construisait sur ces lieux. Le mémorial leur fait honneur.

J’aime écouter les histoires contées par les gens du coin… mais je laisse Marc et reprends la route très vite pour me laisser le temps de flâner plus loin, à Ath notamment.

Mont de Mainvault - Sur le GR129
Mont de Mainvault – Près de Ath

Mont de Mainvault - Sur le GR129

Avant d’arriver à Ath, le GR129 me fait traverser des villages et la plate campagne. Je tombe sur des nouveaux amis et quelques autres découvertes…

Lapin
Un lapin dans un jardin

Chien à Bouvignies

Le gr129 à travers la campagne

GR129 - Bouvignies
Une des belle bâtisse sur le GR129

J’arrive enfin à Ath par un sentier qui longe le canal de la Dendre. Je troque les chemins de terre pour des routes pavées…

Le long de la Dendre à Ath
Le GR129 longe la Dendre à Ath

Ath, nous sommes dans un nouveau pays, celui des géants. Cette petite cité est soutenue avec ferveur par ses habitants lors de sa ducasse annuelle qui se tient chaque 4ème week-end d’août. Reconnue au patrimoine immatérielle de l’humanité depuis 2005, c’est un moment que tout bon athois ne raterait sous aucun prétexte… Un musée y est consacré, la bien-nommée “Maison des Géants”, qui est aussi l’office du tourisme du pays d’Ath. Je devais me rendre dans ce musée mais un mauvais timing fait que je m’y rendrais après la randonnée et y consacrerai un article…

J’adore cette petite ville avec sa jolie Grand-Place, l’église Saint-Julien, la tour Burbant (donjon datant de 1166), le jardin des Arts et des Lettres, l’Esplanade… Autant de choses à découvrir. Mais c’est aussi une ville qui vit. Il y a notamment un espace aménagé pour un potager collaboratif près de la Grand-Place!

Ath - GR129
Le GR129 au jardin des Arts et des Lettres à Ath
Saint-Julien - Ath
L’église Saint-Julien sous les feux lors de la ducasse
GR129 - Ath
Un potager urbain se cache sur cette placette à Ath

Je décide de prendre une pause pour manger à l’un des cafés de la Grand-Place accompagnée d’un ami qui m’a rejoint pour l’occasion.

Ensuite j’entame ma digestion dans un endroit où j’adore traîner : L’Athéière ou l’unique salon de thé de la région! J’y reste souvent des heures à discuter avec Fabienne, la gérante ou avec d’autres férus de thé… le thé y est préparé avec soin et amour. Les feuilles sont pesées et le temps d’infusion compté!

Athéière - Salon de thé à AthAthéière - Salon de thé à AthJe me décide enfin à reprendre la route après avoir fait mon devoir de blogueuse : vous partager mes photos sur Facebook…

J’emprunte, de nouveau, un chemin qui longe le canal de la Dendre mais qui se dirige cette fois-ci vers Maffle et ses carrières.

Le site s’étend sur une dizaine d’hectares. Avant 1960, on y extrayait la pierre bleue. Maintenant, les carrières sont remplies d’eau et sont devenues une véritable réserve naturelle où il fait bon se promener mais aussi où de nombreux plongeurs y explorent les fonds.

GR129 -Ath
Le long de la Dendre à Ath
Les carrières de Maffle
Les carrières de Maffle

Ma deuxième journée prend fin. Il est passé 17 heures et j’arrive chez ma Marraine qui m’héberge pour la nuit. D’autres membres de la famille nous rejoignent pour un délicieux barbecue… Un bon moment de gourmandise et de partage!

Le lendemain, je dois partir à l’aube vers Lens et y être à 10 heures pour rejoindre un ami qui me fera découvrir ce village… Mais ça c’est pour l’épisode suivant!

Vous en voulez plus de ce GR129? Criez-le en commentaire! 🙂

Et n’oubliez pas de partager l’article si vous l’avez apprécié…

PARTAGER SUR
Anthropologue de formation, elle a décidé de se convertir à la communication web et peut-être un jour deviendra-t-elle une nomade de la toile ou même une nomade tout court. Sinon, elle manie l’épée comme le prolongement de son bras, aime manger, pratique le didjeridoo, utilise une phablette trop grande pour sa petite main et accessoirement adore voyager, rencontrer et découvrir.

16 COMMENTAIRES

  1. “Un rien m’émerveille peut-être mais j’en suis fière…” Sois-en fière et n’arrête jamais de t’émerveiller de rien!
    C’est drôle, je préfère marcher dans la nature et les GR qui passent dans des villes ne me donnent pas forcément envie, mais là, ces petites discussions avec les locaux et ces jolis endroits me font presque envie…

    • C’est certain que ça ne sera jamais comme certaines balades dans les hautes montagnes qui nous offrent des vues à couper le souffle! C’est différent et j’aime tout autant…
      Et puis ici, il y a une autre dimension, les 4-5 premières étapes ce sont des régions que “je connais” (j’y habite, j’y ai fait mes études) sans connaitre vraiment. Et j’ai eu ce déclic de vouloir mieux les connaitre, de les regarder avec un oeil nouveau…

  2. “Un rien m’émerveille” : mais TANT MIEUX ! C’est la base du bonheur 🙂

    Sinon super cet article, je découvre ton blog grâce à un groupe Facebook sur lequel je suis abonnée et j’ai adoré cet article que j’ai lu comme un roman 🙂 j’ai été une fois en Belgique avec une copine (Bruge et Gand!) mais sinon j’avoue ne pas connaître ce pays :-/ (j’ai une contradiction, je voyage toujours loin avant de voyager “près” … aha) je trouve ça génial qu’il y ait un tel chemin de randonnée (bravo à ton tonton – c’est rigolo à écrire ça tient) ça donne envie de partir le découvrir : un bon moyen de se dépayser sans avoir à partir au bout du monde !

    J’attends la partie 2 !!

    • Contente de te voir atterrir ici! 🙂
      Je ne vais pas me cacher que j’aime “voyager loin” aussi… J’aime les 2! Plus la vie avance, plus je me dis que je ne suis pas très compliquée au final ^^

    • Wahou “Ton voyage inspire” même si ce n’est pas un but ultime, ça fait énormément plaisir d’entendre ça!!! 🙂
      A la prochaine!

  3. Merci pour ce beau partage Pauline, voilà des endroits que l’on ne connaît pas, alors que nous habitons à côté ! Pour avoir fait de la marche je sais que l’on peut admirer plus cette belle nature en marchant que d’une voiture ! J’attends avec impatience la suite de ton périple !!

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here